Informations d'accessibilité| Page d'accueil| Aller au contenu| Plan du site| Moteur de recherche| Contact

Association Francophone des Utilisateurs de Logiciels Libres

French speaking Libre Software Users' Association

Promouvoir les logiciels libres ainsi que l'utilisation de standards ouverts.

L'AFUL signe la pétition pour l'accessibilité numérique des services publics

Plus de trois ans après la sortie de la loi pour « l'égalité des droits et des chances,... », le décret qui doit préciser les modalités d'application de l'accessibilité numérique n'est toujours pas sorti. Cette situation ne peut pas durer !

Accessibilité numérique et interopérabilité : indissociables

Dans le cadre de son groupe de travail Interop, l'Association Francophone des Utilisateurs de Linux/Logiciels Libres (AFUL) porte une attention particulière à l'accessibilité numérique, indissociable de l'interopérabilité. L'AFUL a notamment participé à l'appel à commentaires sur le RGAA de l'État français et insiste régulièrement pour que la publication de ce document essentiel devienne une réalité (création d'un secrétariat d'État aux nouvelles technologies).

L'AFUL soutient donc activement la pétition web-pour-tous, initiative de Vincent Aniort, Aurélien Levy (experts en accessibilité) et de Franck Galey (webmestre du site), en invitant tous les internautes et structures (associations, entreprises) pour qui le web est une ressource critique à se joindre à cet appel pour qu'enfin ait lieu une validation et une publication rapide par arrêté ministériel du décret d’application de l’article 47 de la loi n°2005-102 du 11 février 2005.

Accessibilité avec les bons outils : occasion d'une mutualisation

Il faut souhaiter qu'à l'occasion des marchés qui ne manqueront pas d'être passés pour mettre à niveau l'accessibilité des services publics, personne n'y trouve occasion de faire payer l'argent public dix fois la même chose, et qu'au contraire ce soit l'opportunité de mutualiser et de partager les outils qui ont déjà été payés.

Et les meilleurs outils avec lesquels on peut mutualiser les développements sont les logiciels libres. De plus, toutes les solutions web en logiciels libres sont conçues avec l'interopérabilité comme axe central. Une grande partie de ces solutions web en logiciels libres sont aussi conçues dès le départ pour être accessibles et ont déjà un niveau excellent. Mais pas toutes. Ce sera donc l'occasion de consacrer ces solutions existantes et d'améliorer celles qui en ont besoin.

Logiciels libres ou non, il faut savoir que les outils mis en avant dans les réponses aux appels d'offre devraient être systématiquement vérifiés par les émetteurs des appels d'offre sous forme d'une demande de démonstration de l'accessibilité des outils proposés. Certaines entreprises ayant tendance à annoncer leurs produits comme accessibles à un degré ne correspondant pas toujours à la réalité.

Accessibilité avec les bons outils ... et aussi les bonnes compétences

Les administrations et les collectivités ont à comprendre et à intégrer dans leur démarche que créer et maintenir des sites web demande des compétences. Il s'agit d'une agrégation de plusieurs métiers. L'accessibilité n'est plus seulement une question technique. Elle engage aussi des aspects sémantiques et de communication générale. L'expérience montre que ce n'est pas forcément auprès des plus gros acteurs du marché qu'on trouve actuellement les meilleurs réponses et les meilleurs compétences.

Enfin, faire accessible améliorera tout aussi bien l'interopérabilité que la qualité générale. Mais tant que l'accessibilité ne sera pas prise en compte dès la phase initiale ce sera de toute façon peine perdue. Comme c'est beaucoup de travail, et que sans obligation personne ne bouge, il faut donc le décret d'application, et vite. Il serait souhaitable que le décret donne le temps pour effectuer les changements dans de bonnes conditions pour les sites existants, mais impose à tout nouveau site une conformité immédiate.

Related subjects: Administration, Interoperability, Legal