Informations d'accessibilité| Page d'accueil| Aller au contenu| Plan du site| Moteur de recherche| Contact

Association Francophone des Utilisateurs de Logiciels Libres

French speaking Libre Software Users' Association

Promouvoir les logiciels libres ainsi que l'utilisation de standards ouverts.

Réaction sur l'article de propagande pro-brevets de NetEconomie

L'AFUL réagit sur l'article de propagande pro-brevets de NetEconomie (site d'actualités consacrées aux nouvelles technologies, au commerce électronique et à la gestion de l'information).

C'est peut-être une coïncidence, mais alors que le Parlement Européen et la Commission Européenne discutent et se disputent sur les brevets logiciels, alors que Microsoft et la Commission à la Concurence s'opposent sur l'interoperabilité, NetEconomie (site d'actualités consacrées aux nouvelles technologies, au commerce électronique et à la gestion de l'information) nous apprend que les brevets (sous entendus) logiciels sont « le nerf de la guerre ».

Dans un article daté du 7 juin 2005 : « Les brevets forment le nerf de la guerre numérique » NetEconomie se réjouit du succès d'un inventeur Guatemaltèque dans un procès qu'il vient de gagner contre Microsoft (qui doit lui verser 8,9 M$). Et de citer François Jamet - France Télécom R&D : « Sans la propriété intellectuelle, ceux qui investissent en R&D seraient vite découragés de leurs efforts, faute de pouvoir s'approprier le résultat de leurs travaux et d'en maîtriser la diffusion ».

Et de laisser passer en conclusion le message subliminal selon lequel les brevets seraient une bonne chose.

Ce qu'ils ne disent pas c'est que le seul cas où les brevets servent les petits inventeurs, c'est quand ils ont la prudence ou la chance de ne rien produire ! Ce qui est le cas de Eolas ou de Carlos Amado, l'inventeur dont il est question dans l'article : la seule raison qui leurs permet d'espérer gagner de l'argent avec leurs brevets c'est qu'ils ne sont pas susceptibles de subir des pressions du type : « Pour produire votre logiciel, vous avez besoin de nos brevets, donc si vous voulez la paix, donnez nous vos brevets, sinon... »

Il est donc clair à travers cet exemple que si sous certaines conditions les brevets peuvent générer un effet « d'aubaine », ils n'encouragent en rien le développement d'entreprises innovantes.

L'article est donc clairement de la propagande pro-brevets sous forme de désinformation. Il est même clair qu'étant données les délicatesses dans lesquelles se trouve actuellement Microsoft avec la Commission Européenne, avec en arrière-plan les pressions pro-brevets de Microsoft, cette issue « heureuse » de l'affaire en faveur du (forcement gentil) inventeur Guatemaltèque contre Microsoft est bien opportune.

Related subjects: Patents