Informations d'accessibilité| Page d'accueil| Aller au contenu| Plan du site| Moteur de recherche| Contact

Association Francophone des Utilisateurs de Logiciels Libres

French speaking Libre Software Users' Association

Promouvoir les logiciels libres ainsi que l'utilisation de standards ouverts.

Les raisons du blocage du Référentiel Général d'Interopérabilité (RGI)

Paris, le 1 avril 2007

L'APRIL, l'AFUL et la FFII France ont obtenu des informations concordantes sur les raisons probables du blocage actuel du Référentiel Général d'Interopérabilité (RGI). L'Association des constructeurs automobiles britannique et BumperSoft exerceraient un lobbying actif pour donner le choix du sens de circulation à chacun dans l'Union européenne et voudraient que le RGI intègre cette modification sous couvert de libéralisation et d'ouverture du marché. Les présents signataires s'opposent fermement à cette initiative et demandent au gouvernement d'agir dans l'intérêt des usagers français en validant le RGI dans sa forme actuelle.

Interrogé, un des présidentiables n'ayant pas répondu au questionnaire candidats.fr a déclaré : « C'est une question compliquée. Je connais des gens qui sont pour et des gens qui sont contre. » Christophe Espern n'est pas surpris. Il constate : « Pour les candidats, en campagne, l'habitude est de foncer, voire zigzaguer, sur la voie du milieu. »

Thierry Stoehr, président de l'AFUL et initiateur du site Formats-Ouvert.org, explique : « toutes les expériences menées le samedi soir ont montré que les risques d'accidents augmentent de manière disproportionnée quand certains utilisent la conduite à gauche sur les routes françaises dont le format standardisé est la conduite à droite. C'est peut-être bon pour les constructeurs et réparateurs automobiles mais cela a un coût pénalisant pour l'économie et la société dans son ensemble. »

Les signataires rappellent au gouvernement que les technologies propriétaires auto-tamponneuses de BumperSoft n'ont d'intérêt que sur la place du village pour amuser les jeunes. Par contre seule l'utilisation d'un format unique et normalisé, comme préconisé par le RGI actuel, permettra aux collectivités de créer les infrastructures de communication du 21ème siècle. Pourquoi ne pas nous imposer le Locomotives Act de 1865 non plus ?

Pour Benoît Sibaud, président de l'APRIL, la solution exprimée par l'Automotive Federation Driving English Lorries d'un réseau routier parallèle est tout simplement irréaliste. « On veut faire supporter au contribuable français et espagnol le luxe pour quelques touristes et militaires britanniques de ne pas changer leurs habitudes pour rejoindre Gibraltar. »

Gérald Sédrati-Dinet, président de la FFII France, ajoute « nous sommes d'autant plus concernés que la British Scooter Association n'a pas renoncé à ses plans de faire valider ses brevets au niveau européen quitte à mettre les pieds dans l'EPLA. On se souvient de son brevet sur un véhicule motorisé à 2 roues conçu pour la conduite à droite mais adaptable sans modification à la conduite à gauche. Ce brevet, s'il était validé serait une menace sur ma liberté d'utiliser le vélo Solex hérité de ma grand-mère et dont les plans et modèles sont depuis longtemps tombés dans le domaine public. »

À propos des organisations signataires

AFUL (www.aful.org)

L'AFUL a pour principal objectif de promouvoir, directement ou indirectement, les logiciels libres et notamment les systèmes d'exploitation libres comme GNU/Linux, ainsi que l'usage des standards ouverts. L'AFUL est une association loi 1901 qui regroupe des utilisateurs, des professionnels du logiciel libre, des entreprises commerciales ainsi que d'autres associations, installés dans une dizaine de pays ou de régions francophones (France, Belgique, Suisse, Québec, Afrique francophone).

Contact presse :
Thierry Stoehr, Président, stoehr(à)aful.org +33 6 82 57 00 13

APRIL (www.april.org)

L'APRIL, Association pour la Promotion et la Recherche en Informatique Libre, créée en 1996, est composée de personnes physiques et morales impliquées dans le développement de l'informatique libre et fortement implantées dans le tissu social. Elle a pour objectif de sensibiliser les entreprises, les administrations et les particuliers sur les risques des solutions propriétaires et fermées et de les informer des bénéfices offerts par les logiciels libres et les solutions basées sur des standards ouverts.

Contact presse :
Benoît Sibaud, Président, bsibaud(à)april.org +33 6 81 18 11 30

FFII France (http://www.ffii.fr)

La FFII France est le chapitre français de l'Association pour une infrastructure informationnelle libre (FFII), association à but non lucratif enregistrée dans divers pays européens. La FFII France a pour but la défense des droits et libertés informationnels dont principalement : les droits des auteurs et des utilisateurs de logiciels selon les textes nationaux et internationaux ; la sécurité juridique des producteurs et des utilisateurs de logiciels, notamment par la lutte contre les brevets logiciels.

Contacts presse :
Gérald Sédrati-Dinet, Président de la FFII France et Vice-président de la FFII gibus(à)ffii.fr +33 6 60 56 36 45

Related subjects: Patents, Legal